Carl-Jr, le champion du monde multirécidiviste

11.01.2016 - Toutes les news « ESWC 2015 PGW »

Ne vous fiez pas à la jeunesse et aux bonnes manières de Carl-Jr. Car derrière son sourire et sa bonne humeur se cache le plus redoutable et talentueux joueur de Trackmania. En quatre ans le québécois Carl-Jr, de son vrai nom Carl-Antoni Cloutier, est devenu une légende sur le jeu de course du studio français Nadeo. Grâce à sa régularité et sa capacité à résister à la pression il est désormais le détenteur de multiple record sur le jeu et au palmarès de l'ESWC depuis sa création en 2003 :

  • plus jeune joueur de Trackmania a remporté le titre ESWC à 16 ans
  • seul joueur à gagner 3 titres ESWC sur une discipline individuelle
  • seul joueur à gagner 3 fois de suite l'ESWC sur une discipline individuelle

Ainsi en novembre dernier lors de l'ESWC 2015 PGW Carl-Antoni a remporté son troisième ESWC après ceux de 2014 et 2013. Il se peut que Carl-Antoni ne s'arrête pas en si bon chemin puisqu'il vient seulement de fêter ses 18 ans.

Avant qu'une nouvelle saison de tournoi débute avec son équipe Team Dignitas Carl-Antoni a répondu à quelques unes de nos questions.

Lors de l'ESWC 2015 Paris Games Week vous décrochiez le titre de champion du monde sur Trackmania 2 Stadium. Qu'est-ce que cela fait d'être le premier joueur a remporté trois titres de champion du monde?

Le fait d’être le premier à remporter trois titres de champion du monde est une grande fierté, un accomplissement. En fait, c’est le résultat de mes efforts, de la discipline que j’ai dû m’imposer pendant l’entraînement.

C'est aussi la première fois que trois joueurs de la même équipe s'emparent de trois des quatre premières places de l'ESWC. Le fait d'être entouré de joueurs comme Bergie, Pac ou Spam chez Dignitas apporte une émulation particulière pour progresser?

C’est certain que de concourir contre mes coéquipiers m’apporte une motivation supplémentaire à remporter la victoire. Ce sont tous des adversaires redoutables qui m’obligent à me surpasser. 

Carl-Jr vainqueur de sa 1ère Coupe du Monde en 2013

C'était le premier ESWC pour ton coéquipier Thomas "Pac" Cole et il a terminé deuxième du tournoi. Êtes-vous surpris de sa performance ? Lui avez-vous donné quelques conseils avant son premier ESWC ? 

Je ne suis pas surpris de sa performance puisque je savais de quoi il était capable. Il est un des joueurs les plus talentueux actuellement. Je lui ai donné des conseils sur le fait de bien supporter la pression et de ne jamais paniquer.  C’est un joueur à surveiller lors des prochaines compétitions.

Lors de votre première participation à l'ESWC en 2012 vous avez terminé troisième mais dès la fois suivante vous remportez le titre. Finalement aviez-vous changé quelque chose entre les deux éditions ou c'est l'expérience qui a joué dès la seconde fois?

J’ai changé la résolution du jeu lors de la deuxième année, ce qui m’avait grandement aidé. L’expérience avait aussi eu un effet bénéfique sur ma performance, puisque je savais à quoi m’attendre et j’étais plus confiant.

Le plus beau reste votre premier titre de 2013 ou bien le troisième qui vous fait devenir le seul joueur à gagner trois ans de suite?

Chaque coupe du monde m’a apporté une fierté particulière. Lorsque j’ai remporté la première coupe, j’avais 16 ans et c’était tout un accomplissement de gagner l’or à cet âge. Lors de la deuxième coupe, le fait de prolonger ma séquence de succès était aussi un énorme accomplissement puisque c’est difficile de rester au sommet. Enfin, lors de ma victoire en 2015, j’ai eu le sentiment d’avoir  prouvé être le joueur le plus dominant de mon temps. Donc, gagner trois années de suite est définitivement mon plus bel exploit. 

Comment se déroule votre préparation à l'approche d'un événement comme l'ESWC ? Avez-vous un secret ou une technique particulière qui vous permet d'être aussi performant et régulier ?

Le secret pour performer est d’être déterminé, discipliné et persévérant afin de me préparer à la compétition. Avant un tel tournoi comme l’ESWC, je consacre énormément de temps dans ma préparation tout en gardant un équilibre entre mes études, le sport et le gaming. Ma préparation mentale débute à la première minute que les circuits officiels sont disponibles. Aussi, le fait d’être actif physiquement me permet d’être en forme lors de la compétition, en supportant le décalage horaire et les longues journées de compétition. Ma préparation me permet donc d’arriver à la compétition confiant et concentré. 

A très haut niveau les courses de Trackmania demandent énormément de concentration, de régularité et de capacité à gérer la pression car le moindre petit écart est fatal. Pour atteindre le niveau des meilleurs est-ce autant une question de technique dans les trajectoires sur les circuits que de pouvoir rester concentrer et supporter la pression ?

Oui, dans Trackmania, pour atteindre le meilleur niveau, il est inévitable d’être bon techniquement et d’avoir une excellente force mentale. Il est vraiment important de s’approprier les parcours afin de les maîtriser. Il est aussi important de toujours rester calme peu importe les situations afin d’avoir toujours une bonne concentration, ce qui est un élément majeur pour réussir. 

Votre père vous accompagne depuis votre premier déplacement à l'ESWC en 2012. Quel type de  soutient vous apporte-t-il ? Est ce qu'il vous donne des conseils dans le jeu ou pour aborder les matchs et leur pression ? Vous verriez-vous faire un ESWC sans lui aujourd'hui ?

Ma famille m’a toujours appuyé dans ma démarche. Lorsque je me suis qualifié pour la première fois à l’ESWC, je n’avais que 15 ans. Ma famille m’encadrait et me donnait les conseils et les démarches nécessaires afin d’atteindre mon but de gagner une coupe du monde. Lors des coupes du monde, la présence de mon père me permet de rester concentré sur la compétition. Il me supporte et m’encourage même dans les défaites. Puisqu’il ne connait pas la technique du jeu autant que moi, il ne me donne pas de conseil afin d’optimiser mes trajectoires. Toutefois, lorsque je suis nerveux avant un match, son appui m’aide à me calmer. Aujourd’hui, il serait possible de faire un ESWC sans lui. Par contre, c’est vraiment agréable de vivre un tel événement ensemble. Sans le soutien de mes parents, je ne pense pas que j’aurais obtenu les mêmes résultats. 

En 2015 Carl-Jr triomphe pour la 3ème fois

Lors de votre passage à l'ESWC 2015 à la Paris Games Week avez-vous essayé Trackmania équipé des casques de réalité virtuelle ou bien les écrans BenQ incurvés XR3501 ?

J’ai seulement essayé les écrans BenQ incurvés, ce qui donnait une toute nouvelle dimension au jeu. C’était excitant de se retrouver dans le jeu.

Maintenant que vous avez remporté trois fois l'ESWC vous fixez-vous de nouveaux défis ? Y a-t-il d'autres jeux dans lequel vous aimeriez vous investir au même titre que Trackmania ?

Le seul défi que je fixe à présent est de demeurer au sommet, de défendre mon titre à nouveau. Puisque c’est vraiment exigeant de se démarquer dans un jeu et que cela demande beaucoup d’investissement, je ne crois pas être capable de m’investir dans un autre jeu que Trackmania. De plus, j’adore le jeu, sa conception ainsi que sa communauté et des liens que je me suis créés au fil des années avec les autres joueurs qui sont devenus des bons amis. De ce fait, je ne me vois pas essayer d’atteindre le succès dans un autre jeu.