Clash Royale débarque à l'ESWC 2016 PGW et COD revient au Zénith

18.03.2019 - Toutes les news « ESWC 2016 PGW »

Pour fêter ses 15 ans, l'ESWC vous propose de revenir sur ses compétitions les plus prestigieuses. Trezième étape de notre voyage en DeLorean, l'ESWC 2016.

Après la victoire des ukrainiens de Na`Vi lors de l’édition 2015, c’est au tour des allemands d’ALTERNATE aTTax (crisby, keev, tiziaN, kzy et syrsoN) de triompher lors de cet opus 2016 sur Counter-Strike : Global Offensive. Tombeurs en finale des français de LDLC (Ex6TenZ, to1nou, ALEX, xms et mistou), tiziaN (aujourd’hui joueur pour l’équipe BIG) et ses coéquipiers remportaient ainsi la coquette somme de 20.000$. Grande surprise du tournoi, la formation tricolore Platinium eSport (SCARA, jarod, AmaNEk, hAdji et devoduvek) prenait la 4ème place, juste derrière les Space Soldiers (TuGuX, XANTARES, DESPE, ngiN et paz), future grande révélation de la scène internationale.

Du côté des filles, sans grande surprise : le trophée va revenir à la Team Secret (juliano, vilga, mimimicheater, zAAz et Ant1ka), après sa victoire en finale contre la formation des Selfless Gaming Female (EMUHLEET, artStar, rain, GooseBreeder et raerae). Côté français, LDLC va s’offrir la 3ème place du tournoi grâce à NSTY, aME, aLx-, Ceriizz et Lalita.

Une première pour le PSG !

Sur FIFA 2017, après la victoire d’August "Agge" Rosenmeier l’an passé, le camp tricolore va enfin pouvoir retrouver le sourire. Sous ses nouvelles couleurs du PSG eSports, le jeune DaXe (alors âgé d’à peine 16 ans) va triompher devant plus de 3000 personnes en finale de l’ESWC face à Timo « Timox » Siep (2-1), représentant de l’équipe du VfL Wolfsburg. Une performance considérable pour un aussi jeune joueur, annoncé comme « un simple espoir » au début de la compétition. Mené 1-0 après seulement quelques minutes de jeu, le petit prodige parisien avait su faire preuve d’une grande force mentale pour obtenir son premier titre de champion du monde.

Un petit nouveau fait son apparition, Just Dance fête sa troisième bougie

Au-delà d’un nouveau rendez-vous réussi pour la scène esport, l’ESWC 2016 aura également permis de mettre un nouveau jeu en lumière avec la présence de Clash Royale au sein de ses tournois. Simple et efficace, ce jeu mobile permettra d’apporter un vent de fraîcheur dans les couloirs de la Paris Game Week. Et surtout, au chinois Bo Ming de pouvoir soulever le trophée promis au vainqueur. Dans les mémoires, restera la présence de cinq joueurs français dans l’arbre final : MaxLaMenace, macdoy, Elishouille, CASSIO et vuitoon. Malheureusement, aucun d’entre eux ne parviendra à atteindre le podium.

Pour sa troisième année au sein de l’ESWC, le tournoi Just Dance sera 100% tricolore et verra le sacre de Manu. Habituée des podiums, Dina prendra la 2ème place, juste devant DJSS.

OpTic récidive

En parallèle des tournois organisés lors de la Paris Game Week, l’ESWC avait également organisé un tournoi sur Call of Duty : Black Ops III au Zénith de Paris (durant le mois de mai 2016). L’occasion pour les américains d’OpTic Gaming de confirmer leur succès acquis l’an passé avec une victoire en finale contre la formation britannique de Splyce. Première équipe tricolore du tournoi, Millenium prendra la 4ème place.

Les autres articles de notre série sur les 15 ans de l'ESWC :