Interview de Yann-Cédric Mainguy, manager de Gamers Origin

13.06.2017 - Toutes les news « ESWC 2017 Summer »

L'édition estivale de l'ESWC se déroulera les 1er & 2 juillet 2017 à Bordeaux avec en point d'orgue l'ESWC Summer Cup avec OMEN by HP sur League of Legends. A cette occasion, des équipes amateurs viendront affronter des équipes de streamers, mais aussi des teams semi-pro, comme par exemple la Stream Team de Domingo, ou l'une des meilleures écuries françaises du moment, GamersOrigin.

C'est sur cette dernière que nous avons décider de nous pencher. Très en vogue en raison de ses nombreuses victoires depuis ses débuts (1ère place lors du Montpellier Esport Show, de la Gamers Assembly 2017, du Geek Days Lille, de la Lyon e-sport, et des play-off Underdogs) nous sommes allés interroger Yann-Cédric Mainguy (co-fondateur des bars Meltdown), eSport manager de la structure toute entière, afin de mieux comprendre leur très bon début de parcours.

Bonjour Yann-Cédric j'espère que tu vas bien ! On sait qu'en ce moment tu travailles énormément, ça ne doit pas être toujours facile. Première question, plutôt globale : GamersOrigin est une équipe très récente. Pourrais-tu nous raconter rapidement sa création ?

Notre équipe LoL est effectivement récente mais notre structure a maintenant 4 ans avec une équipe Hearthstone qui a pas mal perfé sur la scène française ainsi qu'inter depuis plusieurs années. Nous avons ensuite recruté une équipe Overwatch à la sortie du jeu qui elle aussi a tenu une belle place sur la scène française ainsi qu'européenne pendant plusieurs mois et ce n'est qu'ensuite que nous avons lancé notre projet LoL. A vrai dire le projet nous a été proposé par Rayane "Shanky" Kheroua en décembre 2016. Il cherchait une structure stable pour héberger son projet et j'imagine que la longévité de GO l'a attiré. Nous avons ensuite analysé les possibilités de monter ce projet ensemble, l'équipe semblait solide, la situation sur la scène FR semblait propice à un nouveau projet et il ne manquait qu'un sponsor, qu'on a fini par trouver. L'équipe est née deux jours après sa qualification au Challenge France !

Comment avez-vous composé votre roaster ? On sait que la plupart des joueurs n'en sont pas à leurs coups d'essai, on pense notamment à Shemek.

Il se trouve que justement Shanky avait travaillé avec Shemek, Tonerre et Targamas par le passé dans d'autres structures (Lamasticrew, Ecorps Glorious...), il a ensuite trouvé un ADC (Kitty à l'époque) qui était disponible et solide, et il ne manquait que le jungler. On en a testé plusieurs mais c'est le petit prodige Hongrois qui nous a le plus plu.

Est-ce difficile de gérer des joueurs semi-pros qui sont en plein dans leurs études ? Parfois des très jeunes adultes ?

Ce n'est difficile que si l'on ne sait pas comment s'y prendre. Chez GO nous travaillons avec de jeunes talents dans divers univers depuis un bon moment nous avons donc une certaine expérience du sujet. Le plus important est de ne jamais faire de promesse qu'on ne pourra pas tenir et toujours garder à l'esprit ce qui est le mieux pour le joueur et non pour la structure (avec de la chance les deux peuvent se synchroniser comme cela a été le cas avec certains de nos joueurs).

Changeons de registre, et venons-en à l'essence de l'équipe, League of Legends. De ton point de vue, quels sont les points forts de l'équipe ? Les points faibles ?

Notre équipe est composée de joueurs qui ont un talent certain et qui le savent, ils sont donc confiants et très motivés. Nous leur donnons tout l'encadrement dont ils ont besoin pour se concentrer sur leur jeu et cela leur permet d'être plus efficaces en tournoi. La faiblesse de la Line-Up est en revanche qu'ils sont beaucoup plus dissipés quand ils ne sont pas ensemble et c'est un problème puisque la plupart des tournois qualifiants importants se font en ligne (comme le Challenger Series Qualifier). De ce fait il nous est maintenant obligatoire, si nous voulons continuer de progresser, de les installer IRL pour leur permettre de s’entraîner et de jouer à temps plein, tous ensemble, avec leur coach.

Vous avez déjà gagné 5 premières places cette année, la synergie de l'équipe est-elle de ton point de vue satisfaisante ?

Oui la synergie est très forte, comme je l'ai plus ou moins évoqué précédemment. Quand ils sont tous les 5, ensemble, la synergie opère sa magie et ils s'émulent les uns les autres, leur permettant d'être encore plus forts qu'ils ne le sont déjà quand ils jouent séparés. Nous allons continuer de développer cela en les faisant vivre ensemble et travailler de façon plus intensive à partir de cet été, car comme je l'ai dis, c'est selon moi l'un de leurs meilleurs atouts.

Nous avons remarqué un changement de roaster en plein milieu de saison, comment s'est passé la transition ? Qu'est-ce qui a poussé Kitty à partir ? Comment Chrisberg s'en sort-il depuis son arrivée ?

Kitty n'avait plus la motivation pour s’entraîner autant que ses teammates ils ont donc naturellement décidé de se séparer. Chrisberg a repris le train en marche et s'est tout d'abord bien intégré pendant la première LAN. Mais les choses se sont moins bien passées par la suite. Nous avons donc encore procédé à un changement depuis la DH Tours. Le nouvel ADC sera annoncé bientôt !

Malheureusement éliminé au troisième tour des qualifications Challenger Series, qu'est-ce qui manque à l'équipe pour aller plus loin ?

Un bon été d'entraînement intensif en Gaming House !

Quelles sont les ambitions de l'équipe à l'avenir ?

Pour le moment nous comptons participer à l'ESWC Summer, aux ECN de l'ESL, à la DreamHack Valencia, ainsi qu'aux Occitan Championship Series en septembre. Nous attendons aussi les nouveautés pour le circuit Riot au prochain split. Nous devrions avoir ces infos dans l'été (Challenge France ou pas etc, les rumeurs sont nombreuses). Le but est bien entendu les Challenger Series, et si possible avec plus d'expérience, les LCS.

Vous faites partie des grands favoris pour l'ESWC auquel vous allez participer les 1er et 2 juillet, comment aborder vous ce tournoi ? Qui craignez-vous le plus ?

Nous avons d'ores et déjà prévu un bootcamp une semaine avant le tournoi. Les équipes se rendant sur place nous sont connues, nous n'appréhendons pas de match up en particulier mais nous savons qu'il faudra être à notre meilleur niveau pour repartir victorieux une nouvelle fois. Nous avons obtenu une troisième place à l'ESWC Winter quand l'équipe débutait (c'était notre première LAN) nous avons donc à cœur de gagner l'édition Summer !

Merci beaucoup Yann-Cédric d'avoir éclairer notre lanterne ainsi que celles de nos lecteurs. Nous nous verrons à Bordeaux le mois prochain !

Merci à vous aussi, à très bientôt !

N'hésitez pas à réserver votre place pour venir voir GamersOrigin tenter de remporter un déjà sixième titre cette année !

Pour plus d'informations concernant l'événement ESWC Summer, visitez www.eswc.com ou suivez-nous sur nos réseaux sociaux:

 @eswc_en
 @eswc_fr
facebook.com/eswc.official
youtube.com/eswc