Aller au contenu principal

L'ESWC 2014 SIGNE L'ARRIVÉE DE JUST DANCE ET LE SACRE DES 3DMAX

Pour fêter ses 15 ans, l'ESWC vous propose de revenir sur ses compétitions les plus prestigieuses. Onzième étape de notre voyage en DeLorean, l'ESWC 2014, dans les couloirs de la Porte de Versailles, durant la Paris Game Week.

Alors que le public tricolore avait vibré lors de la précédente éditiongrâce à la victoire de Clan-Mystik (face à VeryGames) sur Counter-Strike, la donne va être la même en cette année 2014. Seule différence, cette-fois : ce sont les filles qui vont s’octroyer la victoire finale… Et avec la manière !

En effet, après un parcours impressionnant, ce sont bien les joueuses de 3DMAX qui vont remporter cet ESWC, face aux américaines de la Team Karma en finale (2-0). L’occasion pour NSTYClaCeriizzaMEet aLx de rejoindre les fameuses *btb* au panthéon des vainqueurs de l’ESWC, toujours considéré comme le plus grand événement de l'année pour les joueuses de Counter-Strike à cette époque. Huit ans après la victoire de iZeeRiTTaBiki, MiTsu et DiamOnd dans les couloirs de Paris Bercy, une nouvelle équipe tricolore grimpait (enfin) sur le toit du monde !

De leur côté, les hommes de la Team LDLC (shoxNBKkioShiMaHappy et SmithZz) vont s’emparer de la seconde place après leur défaite en finale face aux suédois de fnatic (pronaxJWKriMZolofmeister et flusha). Autre tag bien connu de la scène esportive, Virtus.Pro (TaZ, NEOpashabyaliSnax) prenait la 3ème place du tournoi. Quelques semaines plus tard, LDLC apportera à la France sa première victoire lors d’un Major.

1

UNE PREMIÈRE SUR FIFA… ET ENCORE DES AMÉRICAINS POUR CALL OF DUTY !

Sur la célèbre simulation de football FIFA, petite surprise de taille pour le public présent dans les couloirs de la Paris Game Week : pour la première fois depuis l’introduction du jeu à l’ESWC (en 2010), la victoire finale ne va pas revenir à un joueur français. Représentant de l’Iran, Navid « AdamanT » Borhani va créer la sensation en s’adjugeant le titre suprême en finale face au britannique Sean Allen, victoire 1-0. Vainqueur l’année précédente, Vincent « Vinch » Hoffmann verra finalement son parcours s’arrêter en ¼ de finale, vaincu par ce même Navid « AdamanT » Borhani (6-3). Autre représentant tricolore, Benfreha « neyo67 » Hicham, lui, prenait la 3ème place du tournoi devant le suédois Ivan « Boraslegend » Lapanje.

Call of Duty, pour sa 2ème apparition seulement lors d’un ESWC, le tournoi va rencontrer un franc succès, confirmant ainsi son ascension éclaire sur la scène esportive tricolore. Au niveau des résultats, les deux représentants français, Ascentia Gaming et Vitality, vont s’offrir la 3ème et la 4ème place, tandis que la victoire va revenir à l’équipe américaine d’Evil Geniuses, tombeuse des britanniques de TCM Gaming en finale au cours d’un BO7 rudement mené (3 maps à 1). Dans les mémoires, reste encore le souvenir d’un public venu en masse regarder les nombreuses rencontres du tournoi.

2

CARL JR REMET LE COUVERT !

Du côté de TrackMania, déjà champion l’année précédente, le canadien Carl Jr va triompher à nouveau en finale pour remporter son 2ème ESWC consécutif. Une performance de taille, acquise face au russe Tween en finale pendant que le joueur français YoYos’adjugera la dernière marche du podium.

Sur ShootMania Storm, même si le trophée va également revenir à une équipe tricolore cette année, ce ne sera pas pour les fameux *aAa*. En effet, lors d’une finale 100% française, ce sont les Aera eSport qui vont s’imposer sur le score sans appel de 3-0. Au menu, les plus grands joueurs de la planète avaient fait le déplacement pour cette 2ème édition de l’ESWC sur ShootMania.

Dernier jeu en lice, et pas des moindres, Just Dance va apporter un souffle nouveau lors de cet ESWC. Tournoi officiel, showmatch intensif pour le public, l’affrontement entre des joueurs venus du monde entier restera comme une franche réussite lors de cette compétition dansante. Et sans réelle surprise, la victoire va revenir au brésilien Diego, vainqueur de son compatriote Tulio en finale. La française Amandine "Dina" Morisset prendra la 3ème place !

3

En 2015, l’ESWC va apporter une modification de taille au format de ses compétitions. Mais ça, ce sera pour le prochain épisode !

Podium Counter-Strike: Global Offensive mixte :

  1.  fnatic (Suède)
  2.  LDLC (France)
  3.  Virtus.Pro (Pologne)

Podium Counter-Strike: Global Offensive féminin :

  1.  3DMAX (France)
  2.  Team Karma (Etats-Unis)
  3.  BadMonkey.Gaming (Suède)

Podium FIFA 2014 :

  1.  AdamanT (Iran)
  2.  Sean Allen (Grande-Bretagne)
  3.  Neyo67 (France)

Podium Just Dance 2015 :

  1.  Diego "Diegho.san" Dos Santos (Brésil)
  2.  Tulio "Tulioakar96" Furst Akar (Brésil)
  3.  Amandine "Dina" Morisset (France)

Podium ShootMania Storm :

  1.  Aera eSport (France)
  2.  against All authority (France)
  3.  Awsomniac (Suède)

Podium TrackMania 2: Stadium :

  1.  Carl Jr (Canada)
  2.  Tween (Russie)
  3.  YoYo (France)

Podium Call of Duty: Ghosts :

  1. Evil Geniuses (Etats-Unis)
  2. TCM Gaming (Grande-Bretagne)
  3. Ascentia Gaming (France)